Dans le quotidien d'une Yogini

Consommer autrement

La forêt amazonienne brûle toujours et on n’en entend plus parler. Des pelleteuses détruisent des glaciers pour agrandir des pistes de ski. Les scandales se multiplient dans l’industrie de production de viande. Que se passe-t-il ? Nous courrons à une catastrophe écologique et ces informations passent de manière fuguasses. On crie au scandale lorsque l’on reçoit l’information en pleine tête, et on oublie, on passe à autre chose. C’est malheureusement notre manière de consommer qui pousse les industriels à agir de la sorte.

Mieux consommer pour sauver la planète
La planète entre nos mains

Le pouvoir que nous possédons tous et qui n’est pas des moindres, est notre pouvoir d’achat. Et puis, vous savez comme marche l’offre et la demande. Plus on consomme, plus les entreprises vont produire ce que l’on demande. Mais l’inverse est vraie aussi. Alors comment mieux utiliser notre porte monnaie pour aider notre planète ? 

Consommer en pleine conscience 

Vous avez entendu parler de mille et une solutions j’imagine. Entre la réduction de la consommation de viande, de l’huile de palme, réduire le plastique ou acheter de seconde main. Pour faire une généralité, je pense que tout simplement il faut adopter un comportement de pleine conscience lorsque l’on consomme. Consommer en réfléchissant, en prenant en compte tout ce qu’il y a autour et mesurer les conséquences de nos achats . 

Lorsque je parle de pleine conscience, c’est juste savoir d’où vient le produit et comment il a été fabriqué par exemple avant de dégainer sa carte bleue.

Non, le poisson n’est pas carré et ne vient pas avec de la panure dans votre assiette. Non, Amazon n’est pas juste un colis devant votre porte. Non, le chewing gum que vous jetez par terre ne va pas s’envoler comme par magie et la tortue ne se nourrit pas de paille en plastique. Quel est le coût réel de ce que nous consommons ?

En bref, je ne dis pas qu’il faut se priver mais juste regarder ce qu’on consomme avant de sortir sa carte de crédit. Chaque euro dépensé devrait faire l’objet d’un véritable état des lieux. 

Se questionner avant d’acheter

  • Est ce que j’en ai vraiment besoin ? Ca marche aussi bien pour le dernier sac à main que pour la fraise en hiver.
  • Est-ce-que j’en n’ai pas déjà un à la maison ou est-ce-que je peux l’emprunter ? On multiplie les objets à la maison peut-être que vous avez déjà ce que vous cherchez dans le fond de votre placard ou c’est peut-être l’occasion d’aller faire connaissance avec votre voisin!
  • Est-ce-que je peux l’acheter de seconde main ? On voit apparaître de plus en plus de fripes à Paris (un article le Bonbon pour les plus stylées de Paris), le market de Facebook regorge d’objets sans oublier Le Bon Coin
  • Ca vient d’où ? Si ça a fait 5 fois le tour de la planète pour arriver dans nos mains, est-ce-que ça en vaut vraiment la peine ? Et puis aussi si les personnes qui l’ont produit reçoivent un revenu juste. Bref, toutes ces informations sur les origines du produit
  • C’est quoi ? Question qui peut sembler bête, mais quels sont les matériaux ou les matières premières utilisés pour la production. 
  • Est ce qu’il n’y a pas une meilleure alternative ? Je pense notamment aux produits ménagers ou de la salle de bain par exemple en allant sur la voie du zéro déchet.

En guise de conclusion, il n’y a aucune culpabilité ou jugement dans cet article, juste un rappel que comme on le dit si bien « nous n’avons pas de Planète B » et qu’elle a besoin d’un petit coup de pouce. Mettons la mais à la pâte.

Et vous, quels sont vos gestes du quotidien pour mieux consommer ?

© Sothy Yogini

Des questions ? contactez moi ici ou laissez moi un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *