Dans le quotidien d'une Yogini

Le jeûne d’une Yogini

Tous les ans depuis 2 ans, je fais un jeûne de 3 jours avant l’automne et avant le printemps. Cela me permet de faire une sorte de reboot de mon système. Et puis c’est aussi l’opportunité de me consacrer 3 jours (presque) pleinement à moi. Je vous avouerai qu’aujourd’hui, je n’appréhende plus le jeûne de la même manière. Je suis beaucoup plus sereine que la première fois. J’étais à l’époque drivée par mes peurs comme la peur de ne pas savoir comment mon corps allait réagir, celle de comment j’allais survivre et j’ai surtout vu à quel point la nourriture est synonyme de réconfort pour moi .

Les bénéfices d’un jeûne

On en parle de plus en plus, mettre le corps au repos permet la régénération des cellules et permet de mettre un petit coup de boost au système immunitaire. C’est un véritable outil pour détoxiquer le corps. Entre les apéros, la nourriture et la pollution, nos corps ont besoin de ce moment de pause pour se remettre. Notre système digestif est tout le temps sollicité et n’a pas la chance de pouvoir faire un break, alors accordons lui ce temps. Je vais vous parler de mon expérience du jeûne de 3 jours . La seule chose que je m’autorise c’est de l’eau sous toutes ses formes.

La veille du jeûne

Pour commencer, cette année, je n’ai pas été sage. Un ami fêtait son départ de Paris pour le sud de la France et je suis donc allée lui faire un bisou d’au revoir. C’était un bar espagnol et j’ai mangé des patatas bravas en guise de dernier repas ! Pas très malin avant de commencer un jeûne de 3 jours. Je n’ai cependant pas bu d’alcool alors que la sangria me faisait de l’oeil. Généralement, la veille d’un jeûne, je vais manger des légumes ou une soupe, de quoi signaler à mon système que l’on va ralentir et ne pas lui donner trop de difficulté à digérer. Bon, là c’est perdu.

Lorsque j’ai parlé de mon jeûne durant la soirée, j’ai pu mesurer à quel point ne pas manger durant 3 jours peut effrayer. Ce n’est clairement pas qu’une partie de plaisir mais c’est humain à mon sens. On m’a posé des questions sur les bénéfices et sur comment ça se déroulait, ça a quand même rendu les gens curieux.

Jour 1

9h30 : J’ai été fatiguée toute la semaine et je crois que j’avais besoin de dormir. Petit massage à l’huile de sésame suivi d’une douche et d’un peu de rangement.

11h30 : La fringale commence à arriver. Je regrette mon repas d’hier soir. Finalement, j’aurai pu commencer à jeûner en sautant ce repas. C’est fait de toute façon. Je décide d’aller me promener, il fait beau. Mauvaise idée ! Paris regorge d’odeurs de nourriture! Et ces gens qui commencent à s’installer dans les cafés pour déjeuner.

12h30 : Je rentre, j’attrape mon pc et je commence l’article. La faim commence à passer. Je vais prendre un temps pour méditer et me poser un petit peu.

16h00 : J’ai cru faire une sieste mais non, à la place je me suis activée pour ranger la maison et faire un peu de yoga par la suite. Concernant mon estomac, il est tendu et ma tête est lourde. Je rentre dans une petite bataille avec mon corps, j’essaye de m’occuper pour oublier. Je commence à rêver de nachos et pad thaï.

18h30: Je me suis rendue compte que je n’avais plus faim. J’ai pu m’occuper des choses que j’avais à faire sans trop réfléchir à mon estomac. Je me suis couchée vers 23h et rien à signaler. Je me suis même trouvée en forme, plus en forme que mon dernier jeûne. Pas de mal de tête ni de fatigue particulière.

Jour 2

4h30 : Premier réveil, j’ai très chaud et soif. Je mets un peu de temps à me rendormir 

9h30 : J’ouvre les yeux pour la 2ème fois. Je fonctionne un peu au ralenti, j’ai du mal à sortir du lit. Dans le lit, j’ai cherché des recettes de douceurs sucrées et je tombe sur des muffins à la farine de châtaigne, je me fais du mal (ahah). Je n’ai pas l’habitude d’avoir des envies sucrées sauf pour du chocolat. Finalement, la faim commence à arriver alors je décide de me lever, de me masser et d’aller me doucher. J’attaque la journée avec une eau chaude (youhou elle est dingue !!!). Etonnement, le jour 2 a été pour moi le plus difficile sur mes derniers jeûnes avec des maux de tête et une très grosse fatigue, et là nada. Je vais  méditer et travailler un peu à ma séquence yoga de la semaine et à mon coaching de vendredi. Je suis à la moitié de mon jeûne oulala ! 

15h00 : Deux heures de Yin Yoga avec Gemma Vassallo. Allez regarder son planning, c’est une prof géniale. Je suis sa formation en Yin Yoga fin novembre. Deux heures où l’on a pu lâcher prise et où je me suis retrouvée dans un petit cocon juste à moi. Je suis par la suite rentrée, un peu de lecture, une petite envie de jus de carotte et toujours ces nachos qui me pendent au nez. Je pense que je vais finir par les manger cette semaine. 

22h30 : L’heure d’aller au lit. L’estomac un peu lourd mais tout va bien! J’appréhende un peu la journée de demain étant donné que je dois teacher et puis je vais reprendre la nourriture demain soir. Croyez-moi que composer le menu alors que l’on a rien dans le ventre est un vrai challenge et amène de véritables problématiques ! 

Jour 3

8h30 : Réveil et vraiment rien à signaler ! Je n’avais même pas soif en me réveillant. Je suis en pleine forme. Ce matin, j’ai pratiqué et finit de préparer ma séquence pour ce soir, je me suis occupée des réseaux sociaux et je me mets devant mon ordinateur pour travailler. C’est étonnant, je me sens même éveillée et j’ai l’impression que mon cerveau va à 1000 à l’heure. Je me sens super bien, zéro sensation de faim.

15h00 : J’ai fini ce que j’avais à faire et je suis même en avance sur mon emploi du temps. J’ai eu le temps d’avoir une amie au téléphone. Pas un signe de fatigue ou de faim. Cette 3ème journée se déroule plutôt bien.

19h30 : Cours chez Slimtec. La séquence que j’ai préparée est plus tranquille que d’habitude. J’ai tout plein d’énergie et je suis super contente d’être là à ma place de professeure. En rentrant, je me demande si je prolonge le jeûne pour ne manger que demain matin parce-que je me sens bien et que je n’ai pas spécialement faim. Le hasard fait qu’une amie m’appelle et que ce coup de téléphone a pris la décision à ma place. Je m’en vais donc me coucher sans trop de difficulté à m’endormir.

Jour 4

7h30 : Petit réveil tranquille après une bonne nuit. Encore une fois la faim n’est pas au rendez-vous. Avec la journée que j’ai aujourd’hui, c’est quand même une bonne idée que j’ai quelque chose dans l’estomac.

9h30 : L’heure de reprendre la nourriture. Hors de question de commencer direct par les nachos qui me faisaient tant rêver. Je me contente d’une datte pour alerter mon corps de l’arrivée de quelque chose dans mon estomac. Elle est beaucoup trop sucrée pour moi ! J’enchaîne avec un bol de soupe aux poireaux maison. Le bol me rempli vite l’estomac, c’est fou comme il a rétrécit en quelques jours. Le tout est accompagné d’un massala tea ramené du Népal avec du lait de quinoa pour me réconforter du temps gris parisien.

Bilan de ces jours de jeûne

Depuis que je jeûne, c’est la première fois que c’est aussi facile. Pas de fatigue particulière, de maux de tête ou de langue trop chargée. Peut-être que c’est grâce au mode de vie que j’ai adopté qui est un peu plus calme et tranquille qu’à l’époque, moins stressant que lorsque j’étais derrière mon bureau en talons. Avoir pris ces quelques jours pour moi m’a fait un bien fou. Je me sens revigorée et prête à gravir des montagnes. Sincèrement, je pense que c’était nécessaire. J’ai entendu mon corps crier à l’aide et pour une fois je l’ai écouté. Le bilan pour moi est très positif, j’ai la pêche et je me sens vraiment très bien.

Si vous aussi vous voulez vous essayer à l’expérience du jeûne, peut-être est-ce que vous pouvez vous faire accompagner par une naturopathe dans un premier temps. Vous pouvez aussi commencer par un jeûne intermittent en sautant le petit déjeuner ou le dîner. Ou bien encore, juste ne pas manger pendant 24h juste pour voir ce que ça fait. On dit que notre corps et notre temple, alors soyons à l’écoute et faisons lui du bien !

© Sothy Yogini

3 commentaires

  • Morgane

    Ahhhh super cet article. Ca fait un petit temps que je veux refaire un jeûne. (Le dernier date de 2013 je pense) et tu m’as reboosté pour le faire. Donc dans deux semaines je vais le faire

  • Morgane

    Hello ma belle! Et bien je ne l’ai jamais fait deux semaines plus tard lol. Par contre je suis en plein milieu de mon 2e jour. Je voulais me remémorer ton expérience alors je suis revenue lire ton article. Je suis fatiguée, un peu mal à la tête mais ça va. La sensation de faim n’est pas trop présente et j’ai fait une hydrothérapie du colon hier chez une infirmière. Je bois tout de même un jus d’orange le matin, et un jus de légume lacto fermenté le midi vu que je suis débutante. Mais ça va pour l’instant. Normalement je ne fais que 3 jours mais si je me sens bien au réveil du 4e je pousserais peut être jusque là mais pas plus de 4. J’ai déjà acheté mes fruits et légumes pour ma reprise alimentaire et mon mari mange des chips à côté de moi… grrrrr lol c’’est tout dans le mental bisous ma chérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *